Réunion publique à La Chapelle

Réunion à La Chapelle de Saint-Solve du 25 septembre 2020
Réunion à La Chapelle de Saint-Solve du 25 septembre 2020

1ère réunion publique de La Chapelle

Vendredi 25 septembre 2020

Etaient présents :

Pour les élus : Daniel FREYGEFOND, maire de Saint-Solve, Serge PALLOT premier adjoint, Alain LAPORTE second adjoint et référent de La Chapelle, Adélaïde MASSIAS 3ème adjointe et chargée de l’eau l’assainissement et l’urbanisme, Raymonde THIBAULT chargée des travaux ainsi que de l’identité communale et référente de La Chapelle, Olivier BORDERIE chargé de la jeunesse et de l’agriculture, Nathalie CHENARD chargée de la démocratie participative.
Des habitants de La Chapelle.

Secrétaire de séance : Nathalie Chenard

1. Intervention des élus :

Daniel FREYGEFOND ouvre la réunion en indiquant que dans le cadre de la démocratie participative, les élus ont à cœur d’être au plus près des habitants. Cette première réunion publique s’inscrit dans le souhait que « Bien vivre ensemble » soit une réelle priorité.  
Il présente ensuite les membres de l’équipe municipale présents, les deux référents de La Chapelle ainsi que les commissions en faisant référence au « mémo de la commune » distribué à tous les habitants au mois d’août.
Depuis début juillet, le travail de l’équipe est centré sur les « urgences » :

  • Mise en place d’une circulation alternée sur la route de la carrière.
  • Nettoyage de tous les axes de circulation ainsi que les chemins.
    Question posée : « Pourquoi avoir fait le choix de faire appel à une entreprise pour ces travaux de nettoyage étant donné l’embauche de François VIREVIALLE, cantonnier, et sachant que la commune dispose d’une épareuse ? »
    Daniel Freygefond et Olivier Borderie expliquent que les travaux étaient très importants et que la machine communale n’est pas assez performante. Après cet important nettoyage, l’entretien par François Virevialle sera plus facile.
    Concernant les chemins, Alain Laporte indique que les habitants pourront progressivement se les réapproprier et qu’il serait intéressant de pouvoir mettre en place un circuit de randonnée qui unirait tous les villages : Priézac, Malaval, Saint-Solve, l’Aumonerie, La Chapelle … sympathique pour les Saint-Solvais mais aussi agréable pour les randonneurs qui viendront le découvrir.
  • Déploiement de la fibre : à La Chapelle le projet est de réaliser l’enfouissement de tous les réseaux. Pour le moment, le déploiement de la fibre utilise les poteaux ENEDIS s’ils sont suffisamment solides. Dans le cas contraire, un doublage avec des poteaux bois a été réalisé. La possibilité de négociation sur le déroulement des travaux est limitée pour la commune.
    La fibre arrivera fin octobre – début novembre pour être opérationnelle dans les maisons courant mars 2021.
    Question posée : « Pourquoi installer un réseau aérien si la finalité est d’enfouir tous les réseaux ? »
    Daniel Freygefond explique que pour tout le département, le choix d’un réseau aérien est lié à un coût moindre. Il faudra donc profiter de l’enfouissement des réseaux eau-assainissement pour progressivement enterrer les câbles également.
  • Restauration de la chapelle de La Chapelle : des demandes de subventions seront réalisées dans le cadre des projets qui seront déposés par la commune auprès du département.
    Alain Laporte indique que la voûte en plein cintre s’est écroulée il y a quelques années et que la suite de cet effondrement vient de se produire. La chapelle est donc fermée à clé maintenant, compte-tenu du danger. La restauration de la voûte sera un des projets proposés dans le cadre du plan de relance.
  • Autres éléments du patrimoine : Raymonde Thibault parle de la restauration du lavoir.
    Des urnes funéraires gallo-romaines seront mises en valeur dans le parc du souvenir.
  • Fermeture des châteaux d’eau : Daniel Freygefond et Adélaïde Massias expliquent qu’une DSP (délégation de service public) a été donnée à la SAUR  par l’Agglo. L’eau de Saint-Solve ne sera donc plus l’eau des sources mais l’eau du réseau de la Vézère avec un gain de qualité car l’eau des sources est souvent de mauvaise qualité. La commune aura la possibilité de faire remonter les questions relatives à l’eau à l’Agglo.
    Question posée : « Le lavoir ne sera plus alimenté si le château d’eau est hors d’usage ?»
    Raymonde Thibault indique que la question sera envisagée et traitée au mieux.
    Remarque : « L’eau est parfois colorée et les filtres des robinets contiennent des dépôts rouges.»
    Alain Laporte rappelle l’état du réseau en fonte qui est ancien et va être restauré.
    De nombreuses remarques sont faites pas toujours à voix haute. Certains déplorent que ce ne soient plus les eaux de source qui alimentent le village. Beaucoup savent cependant que l’eau est polluée.
    Certains craignent le coût élevé du raccordement à Madrias et le fait que l’eau de la Vézère ne soit pas très bonne. Enfin, les habitants semblent vouloir absolument préserver le château d’eau et le lavoir.
    Il semble que ce sujet fasse polémique et qu’il serait judicieux d’y revenir pour mieux expliquer.

Questions diverses :

  • Est-ce qu’un abris-bus est envisagé à La Chapelle car les enfants et les collégiens sont sous la pluie quand il fait mauvais temps ?
    Daniel Freygefond prend note et va se renseigner auprès du département.
  • Suite à la sécheresse, une fente importante est apparue sur mon bâtiment. Mon assureur m’a indiqué que je devais me rendre en mairie.
    Daniel Freygefond indique que dans cette situation, un dossier est à remplir en mairie. Si le délai est dépassé cette année, la demande pourra probablement être déposée l’année prochaine.
  • Quel entretien est prévu pour la voie ferrée ?
    Daniel Freygefond indique que l’entretien est prévu le 30 septembre. Concernant la réouverture de la ligne, la question est actuellement en débat. Le président de la Région souhaite cette réouverture jusqu’à Objat et il sera bien que le train puisse aller jusqu’à Saint-Solve si l’état de la ligne le permet. Alain Laporte explique que des travaux seront nécessaires dans la portion entre le passage à niveau et Saint-Solve car il y a eu un affaissement de la voie.

La vie dans le village :

Daniel Freygefond invite les habitants à s’exprimer quant à la vie du village, à la circulation et aux places des voitures dans le hameau.
Les remarques sont nombreuses :

  • Vitesse excessive au niveau de la départementale. Demande de limitation de la vitesse (panneaux, chicanes …) au niveau de la barrière ainsi qu’au niveau de l’intersection entre la route de Madrias et la route de La Roche. Certains panneaux sont peu lisibles.
  • Beaucoup de camions empruntent cette route et se trouvent coincés sous le pont. Les habitants souhaitent une interdiction bien visible pour les poids lourds, souvent égarés par leur GPS.
  • Vitesse trop élevée dans le village : danger pour les enfants et même pour les adultes. Un trente à l’heure est demandé.
  • Daniel Freygefond invite l’assemblée à se prononcer sur le problème d’encombrement des rues. Comment y remédier ?
    Quelques solutions sont proposées : bien garer sa voiture de façon à ne pas encombrer la voie publique ; essayer d’aménager d’abord chez soi un endroit où stationner.
  • Une habitante fait remarquer qu’il ne lui a pas été possible d’emprunter un chemin communal avec une poussette car il était fermé par une voiture. Elle a été obligée de revenir sur ses pas et d’emprunter un chemin bien plus long qui ne lui convenait pas.
    Daniel Freygefond fait appel au civisme et au fait que les rues ne doivent pas être fermées à la circulation des habitants.
    Alain Laporte insiste aussi sur le fait que les chemins dans l’enceinte du village et les chemins communaux doivent être accessibles aux habitants ainsi qu’aux promeneurs. Appuyé par Monsieur Freygefond, il souligne que le village de La Chapelle est réputé pour sa beauté, son originalité et son bâti assez exceptionnel et qu’il serait dommage que tout le monde ne puisse pas en profiter.
    Une solution possible : un parking peut-être plus tard à l’extérieur du village pour les voitures en surnombre et les visiteurs.
  • A quand la réouverture d’une voie communale dans l’enceinte du village qui est actuellement fermée arbitrairement par un habitant ?
    Alain Laporte ajoute que le problème est réel mais complexe. Daniel Freygefond répond que cette demande a été prise en compte et qu’il y sera remédié rapidement. La voie sera libérée et les riverains seront mis face à leurs responsabilités.
    Depuis la réunion, la question a été réglée car la voie a été dégagée. Les élus ont été sensibles à la compréhension et la bonne volonté des personnes concernées.
    Remarque de Raymonde Thibault concernant les poubelles à l’endroit dit « du Grand Pont ». A plusieurs reprises, elle, ainsi qu’Olivier Borderie, ont été obligés de ramasser des poubelles ménagères qui n’auraient pas dû être là. La même chose s’est produite près du lavoir, sur les marches de l’église et devant le cimetière.
    Les élus souhaitent une prise de conscience de certains habitants et visiteurs. Enfin, un élu suggère d’embellir le village par des fleurs de façon à le rendre encore plus agréable. Tous les habitants approuvent ainsi que le fait d’embellir aussi le jardin du souvenir.
     Les élus remercient les habitants pour ce moment qui a permis de se retrouver et de recréer des liens. Ils trouvent que les échanges ont été productifs car chacun a pu dire ce qu’il pensait sans violence ni agressivité.
    Les habitants seraient contents de renouveler cette expérience.

Partagez !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email